Les pharmaciens algériens sont en colère. Les membres du SNAPO, syndicat national des pharmaciens d’officine, se réuniront ce mercredi à Alger pour confirmer une grève qui aura lieu samedi en signe de protestation contre des dispositions de la nouvelle loi sanitaire.

Dans des déclarations à la presse, Messaoud Belambri, président du SNAPO, a précisé que les professionnels de la pharmacie sont « choqués » d’apprendre que « certains points contenus dans la nouvelle loi sur la santé touchent au cœur même du métier ». Selon le représentant des pharmaciens, la nouvelle loi touche au principe même de l’exercice du métier de pharmacien. Il s’agit de l’exigence qui fait que « le pharmacien est le propriétaire et gestionnaire de la pharmacie ». Ce principe est « supprimé sans aucune retenue » ce qui risque de «supprimer le principe de l’indépendance du pharmacien et la responsabilité de la filière de pharmacie », a ajouté Belambri.

La loi sur la Santé va être adoptée mardi prochain à l’APN après avoir été débattue durant deux journées au sein de l’hémicycle.

A. O.

Santé / Les pharmaciens débrayeront samedi
1.7 (33.33%) 3 votes