• Par F | décembre 24, 2012 9:30
    Ph_1_Armee_Mali_AFP_312911609

    L’intervention militaire contre les groupes djihadistes qui imposent leur loi au nord du Mali ne saurait tarder. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a même annoncé une date.  Dans une interview accordée au quotidien français catholique “La Croix”,  parue lundi et citée par l’agence Reuters, le ministre français a précisé que cette intervention militaire  sera conduite par une force africaine et pourrait intervenir au premier semestre 2013.  Cette opération viserait, d’après le ministre français, à chasser les rebelles islamistes du nord du Mali.

    Selon les explications fournies par le ministre français, cette force s’appellera “Afisma” et elle devrait compter jusqu’à 3.300 hommes. Son rôle consistera à aider les forces gouvernementales maliennes à reprendre les zones du nord du pays.  ”La France apporte un soutien technique à la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) dans la constitution d’une force capable d’aider le Mali à retrouver l’intégralité de son territoire. Le concept opératoire est en train de s’affiner”, a détaillé le chef de la diplomatie française dans les colonnes du quotidien La Croix. Jean-Yves Le Drian a révélé également qu’un contingent européen de 400 militaires sera constitué au début de l’année prochaine avant d’être envoyé au Mali pour ”former l’armée malienne et la préparer à rendre à ce pays la souveraineté sur l’ensemble du territoire”. Le ministre français a, néanmoins, assuré que ces militaires ne participeraient pas aux opérations de combat. Enfin, le ministre des Affaires Etrangères français ne croit plus à une solution politique au Nord du Mali.  ”Pour l’instant, il n’y a pas de solution politique au Mali”, a-t-il estimé pour affirmer que l’intervention militaire est devenue, ainsi, inéluctable.



  • Articles liés

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print