Finances publiques/ Le budget de l’Etat va encore baisser en 2018

0
954

La crise économique qui touche le pays depuis trois ans oblige l’Etat à effectuer des choix cornéliens. Selon les premières fuites, les budgets de la majorité des ministères vont baisser en 2018, y compris celui de la Défense qui, jusque-là, culminait en haut du tableau des dotations budgétaires.

Selon le quotidien El Khabar qui s’appuie sur le document préliminaire servant à confectionner la loi de Finances pour 2018, le budget de l’Etat pour l’an prochain sera de l’ordre de 65 milliards de dollars. Un chiffre équivalent à celui de l’année en cours. Sauf qu’à la différence de 2017, les recettes en devises et les recettes fiscales seront légèrement plus implorantes l’année prochaine. Mais le déficit budgétaire sera, lui, toujours abyssal et ne pourra être comblé qu’à long terme.

En attendant les arbitrages du ministère des Finances, puis du Premier ministre, il semble que des départements très importants verront leur budget revu à la baisse. C’est le cas, par exemple, de la Défense dont les dépenses descendraient de 11 milliards de dollars en 2017 à 6,5 milliards de dollars l’année prochaine. Une baisse qui concernera notamment l’aspect équipements. Car, l’armée ayant suffisamment effectué d’achats ces dernières années, elle devra probablement se contenter d’un budget de fonctionnement. Une manière pour la “grande muette” de participer à l’effort de “rationalisation” des dépenses publiques.

En revanche, certains observateurs ne croient pas à cette thèse. “Il ne pourra pas y avoir de baisse sensible du budget de l’armée parce que les gros achats effectués ces dernières années ont été faits en dehors du budget officiel”, indique un spécialiste. L’Etat a officiellement annoncé, en 2008, avoir dégagé un budget de 8 milliards de dollars pour l’acquisition d’armes. Mais personne n’est en mesure de donner le chiffre précis de ces achats.

Rania Aghiles