Le ministre du Commerce a annoncé que son département a entamé les discussions avec ses partenaires avant l’instauration du droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS). Il s’agit d’une mesure de taxation sur des produits importés, dont le taux oscille entre 30% et 200%.

«Nous avons rencontré les représentants des filières agroalimentaire, plastique, céramique et aluminium. Nous allons rencontrer cette semaine les filières de l’électroménager, le papier et carton, ainsi que celle de la tomate industrielle, pour préparer la liste des produits qui seront soumis au DAPS avec la fourchette de taux qui seront proposés par les opérateurs. A partir de cela la commission spécialisée va proposer des taux de 30% à 200%, selon la couverture du marché », a-t-il indiqué en marge d’une rencontre avec le club des exportateurs de produits agricoles.

Le DAPS prendra, probablement, effet a partir du mois de septembre prochain, a-t-il ajouté. Cette mesure concerne les produits finis destinés à la consommation.

Importations / Des produits destinés à la consommation taxés à 200%
Notez cet article