L’Injustice Administrative : Le Combat d’un Retraité Algérien Face à l’Obligation de Quitter la France

0
L'Injustice Administrative : Le Combat d'un Retraité Algérien Face à l'Obligation de Quitter la France

À l’approche de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, l’Algérie se prépare activement pour le tournoi, mais loin des projecteurs du football, une tragédie humaine se déroule en France. Cette histoire glaçante met en lumière l’incroyable combat d’un retraité algérien, Abdelkader (nom d’emprunt), âgé de 72 ans, qui lutte pour sa vie et son droit de rester en France, confronté à une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF). C’est une histoire de dignité, de santé en danger, et d’une administration impitoyable.

Un Combat pour la Survie

La saga d’Abdelkader commence en 2017 lorsqu’il arrive en France avec sa femme pour y recevoir des soins médicaux. Ancien directeur général d’une grande entreprise publique en Algérie, Abdelkader souffre d’une sclérose en plaque débilitante qui l’oblige à rester confiné dans son lit. Son calvaire commence lorsque la préfecture de la Seine-Saint-Denis décide de ne pas renouveler son titre de séjour « étranger malade » et lui délivre une OQTF le 28 novembre 2022.

La décision de la préfecture est d’autant plus choquante que l’état de santé d’Abdelkader s’est détérioré de manière dramatique. Ses médecins attestent que son cas nécessite une prise en charge complexe et multidisciplinaire, indisponible en Algérie. Les traitements dont il a besoin, notamment les nouveaux, ne sont tout simplement pas disponibles dans son pays d’origine.

Le Combat de la Dignité

Abdelkader, désormais « handicapé à 100% », vit en France avec son fils, un médecin français, et sa femme. Ils sont respectueux des lois françaises et ne représentent aucune menace pour la société. Pourtant, ils sont confrontés à la menace imminente de l’expulsion vers un pays où les soins vitaux dont Abdelkader a besoin lui seront inaccessibles.

Le fils d’Abdelkader, qui a obtenu la nationalité française, s’est engagé dans une bataille acharnée contre l’injustice administrative aux côtés d’un avocat. En novembre 2023, le tribunal administratif de Montreuil a tranché en faveur du couple algérien, ordonnant à la préfecture de délivrer un titre de séjour. Cependant, la préfecture refuse d’abandonner sa position et choisit de contester cette décision en Cour d’appel, laissant Abdelkader et sa famille dans une incertitude angoissante.

L’Injustice et l’Humanité

L’affaire d’Abdelkader est une illustration de l’inhumanité qui peut découler de l’application stricte de la bureaucratie administrative. Loin des statistiques et des décrets, il y a un être humain dont la vie est suspendue à une décision administrative, une décision qui peut signifier la différence entre la vie et la mort.

L’histoire d’Abdelkader suscite l’indignation et soulève des questions sur le respect des droits de l’homme et de la dignité humaine. Elle rappelle également que derrière chaque cas d’expulsion se trouvent des individus vulnérables qui ont des besoins médicaux et des liens familiaux en France.

L’histoire d’Abdelkader est un rappel brutal de l’impact que les décisions administratives peuvent avoir sur la vie des personnes les plus vulnérables. Alors que l’Algérie se prépare à briller sur la scène de la Coupe d’Afrique des Nations, une tragédie humaine se déroule en France. Abdelkader et sa famille continuent de se battre pour leur dignité et leur droit de rester en France, où les soins médicaux dont il a désespérément besoin sont disponibles.

Cette affaire doit inciter à réfléchir sur la nécessité d’une réforme des politiques administratives en matière d’immigration, mettant l’humanité et la compassion au cœur des décisions. En fin de compte, ce n’est pas seulement l’histoire d’Abdelkader, mais celle de tous ceux qui se retrouvent confrontés à une bureaucratie implacable qui peut déterminer leur destin.

Article précédentRéda Halaimia : L’Atout Caché de l’Equipe d’Algérie pour la CAN 2023
Article suivantLancement Officiel de l’Usine Fiat à Oran : Une Nouvelle Étape dans l’Industrie Automobile Algérienne