Achèvement d’un câble sous-marin de 250 km pour alimenter l’Italie en électricité

0
câble sous-marin
Advertisement

L’Algérie devrait commencer à approvisionner l’Italie en électricité, à un moment où les relations entre les deux pays connaissent un rapprochement remarquable.

A cet égard, le PDG de Sonelgaz, Mourad Ajal, a révélé la réalisation d’un câble sous-marin de 250 km pour acheminer l’électricité des côtes d’Annaba vers l’Italie.

Parallèlement à l’annonce de l’achèvement du câble sous-marin, le Premier ministre italien Mario Draghi est arrivé en Algérie.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu le ministre italien.

Il est prévu que Draghi et sa délégation s’entretiendront avec leurs homologues algériens.

Peut-être que les dossiers énergétiques seront les dossiers les plus importants qui seront mis sur la table des deux parties.

En avril dernier, l’Algérie a signé un accord avec l’Italie pour soutenir le développement des énergies renouvelables, des technologies innovantes bas carbone et des projets de transport des réseaux électriques en Algérie et de raccordement électrique entre l’Algérie et l’Italie.

Le président-directeur général du complexe de Sonelgaz s’était auparavant entretenu avec le ministre italien de la Transformation environnementale, Roberto Singolani, dans la capitale, Rome, de la réactivation du projet d’interconnexion électrique par câbles entre l’Algérie et la Sardaigne italienne.

Murad Ajal a confirmé, récemment, que l’Algérie exporte quotidiennement de l’électricité, notant que l’exportation d’électricité vers la Tunisie et la Libye est amorcée depuis des années.

Le même responsable a révélé que l’Algérie exporte l’équivalent de 500 mégawatts d’énergie électrique à l’étranger.

D’autre part, l’Algérie produit actuellement plus de 24 mille mégawatts d’énergie électrique, dont environ 14 mille mégawatts sont exploités aux heures de pointe.

Article précédentMortel et hautement contagieux.. Tout ce que vous devez savoir sur le virus de Marburg
Article suivantInstitut Pasteur: Propagation d’une nouvelle souche du mutant Omicron