Quelques 3550 familles algériennes ont changé leur patronyme ces trois dernières années. Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh a expliqué, dans un débat à l’APN, que l’Etat ne peut prendre l’initiative d’effectuer ces changements, cela dépendant de la volonté des individus.

« L’État n’est pas en mesure de changer systématiquement des noms de famille péjoratifs, car ils sont la propriété des personnes qui les portent et une procédure en ce sens est nécessaire », a indiqué le ministre intervenant dans le cadre des débats autour du projet de loi relatif à l’état civil.

Le ministre a précisé que 3550 personnes avaient changé leur patronyme au cours des trois dernières années, suite à des demandes formulées par les familles concernées.

Répondant aux questions des députés concernant les lenteurs bureaucratiques, le Garde des Sceaux a assuré que des instructions ont été données pour que ces demandes soient traitées dans les plus brefs délais.

Massi M.

Originally posted 2016-11-24 16:51:50.

Article précédentAdoption de la loi contre les violences faites aux femmes/ »Un pas important dans la bonne direction »
Article suivantL’ambassadeur d’Algérie à Paris Missoum Sbih, n’a pas été rappelé