Karim Tabbou

Le verdict est tombé dans le procès en appel de Karim Tabbou. Le juge a prononcé l’extinction de l’action publique. 

Le juge près le tribunal de Tipaza a constaté que le mis en cause est poursuivi pour des faits ayant déjà fait l’objet d’un procès, ce qui a entrainé l’extinction de l’action publique, a précisé le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Lors de l’audience du 11 octobre dernier, le parquet avait requis trois ans de prison ferme contre l’homme politique Karim Tabbou, poursuivi pour « atteinte à la sureté de l’État ».

Rappelons qu’à l’issu de son premier procès qui s’est déroulé le 7 décembre 2020, Karim Tabbou avait été condamné à une peine d’un an de prison avec sursis, assortie d’une amende de 100 000 DA. Il était poursuivi pour « atteinte à la sûreté nationale ».

Le juge avait prononcé la relaxe concernant les poursuites engagées dans le cadre de l’article 74 du code de procédure pénal. L’homme politique était accusé d’« atteinte au moral de l’armée » en vertu des dispositions de cet article.