S’exprimant sur la révision de la l’investissement, le Premier ministre et ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a dit que « la règle du 49/51%, constituait un obstacle à l’investissement » et que celle-ci a été « abrogée » dans le cadre de cette révision.

Dans un entretien accordé à la chaine « Sky News », le Premier ministre a indiqué que la révision de la loi sur l’investissement a introduit plusieurs amendements permettant d’investir dans tous les domaines. Il a cité, dans ce sens, les secteurs du tourisme, les énergies renouvelables, les mines et l’agriculture.

M. Benabderrahmane a insisté sur le fait que ces secteurs doivent être « ouverts » aux investisseurs souhaitant accéder au marché algérien.

Et d’ajouter que « notre nouvelle approche économique sera basée sur une vision gagnant-gagnant visant à faire évoluer l’économie nationale pour la faire sortir de sa dépendance aux hydrocarbures et la transformer en une économie diversifiée ».

Dans cette déclaration faite à la presse en marge de sa supervision de la célébration de la Journée nationale de l’Algérie à l’Expo 2020 Dubaï, le Premier ministre a évoqué les relations entre l’Algérie et les Émirats arabes unis en les qualifiant de « distinguées ».

« Nous espérons que le Conseil de coordination se réunira prochainement afin de booster les relations bilatérales », a-t-il ajouté, avant d’appelant à la nécessité d’adopter une « nouvelle approche ».