S’exprimant sur la dialectique de l’incursion de l’argent dans les processus électoraux, le président du Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaïd, a défendu d’idée qu’il était impossible de l’empêcher.

Intervenant lors du forum d’El Hiwar ce mardi, M. Belaïd a plaidé pour une nouvelle approche consistant à donner plus de moralité à cette pratique. Pour lui, tenter d’interdire le mélange de l’argent et la politique est vain.

Le patron du Front El Moustakbal a également estimé que nous vivons « depuis des années dans une démocratie de façade » et que le moment est venu pour que toutes les entraves soient levées pour l’avènement d’une véritable démocratie.

S’agissant de la transparence dans les processus électoraux, il a appelé à ce que la tutelle de l’administration sur les collectivités locales soit également levée. C’est « la culture de fraude électorale ayant entaché tous les scrutins dans le passé » qui est la cause de l’abstentionnisme.