Air Algérie change de cap sous la direction de Hamza Benhamouda

0
Air Algérie change de cap sous la direction de Hamza Benhamouda

Dans un revirement inattendu, Yacine Benslimane, figure emblématique d’Air Algérie, quitte son poste de PDG après avoir dirigé la compagnie aérienne nationale pendant près de 19 mois. C’est un événement qui secoue l’industrie de l’aviation en Algérie et qui suscite des interrogations quant à l’avenir de la compagnie. Mais quels sont les tenants et aboutissants de ce changement de cap ?

Selon les informations rapportées par le site spécialisé Voyage Lowcost, ce bouleversement à la tête d’Air Algérie a été initié par le président Abdelmadjid Tebboune lui-même. Une décision lourde de conséquences qui ouvre la voie à une ère nouvelle pour la compagnie nationale.

Le successeur de Yacine Benslimane, Hamza Benhamouda, n’est pas un novice dans le domaine de l’aviation en Algérie. Ayant déjà occupé le poste de directeur de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), il apporte avec lui une expérience précieuse bien que non traditionnelle dans la gestion des grandes entreprises. Sa nomination en novembre 2022 avait déjà suscité l’attention, et aujourd’hui, elle marque un tournant majeur dans l’histoire d’Air Algérie.

La vision de Hamza Benhamouda

Depuis sa nomination à la tête d’Air Algérie, Hamza Benhamouda a pris des mesures audacieuses pour redresser la compagnie. Sous sa direction, Air Algérie a enregistré son premier bénéfice en 2022 après sept années de déficits consécutifs. Cette réussite a été confirmée par Benhamouda lui-même lors de son audition par la commission des transports de l’Assemblée populaire nationale en novembre dernier.

Mais quelles sont les clés de ce succès ? La stratégie mise en place par Benhamouda repose sur plusieurs piliers fondamentaux : le déploiement en Afrique, la réduction des coûts et la transformation de l’aéroport d’Alger en un hub aéroportuaire stratégique reliant les continents africain, européen, américain et asiatique.

Les ambitions d’Air Algérie pour 2024

Alors que la compagnie nationale renoue avec la rentabilité, elle ne compte pas s’arrêter là. Air Algérie prévoit d’ouvrir 16 nouvelles lignes internationales en 2024, élargissant ainsi son réseau à des destinations aussi variées que New York, Londres, Amsterdam, Caracas, La Havane, Guangzhou, Kuala Lumpur, Hong Kong, Lagos et Dar es Salam. Un plan ambitieux qui témoigne de la détermination de la compagnie à retrouver sa place parmi les grands acteurs du transport aérien mondial.

En outre, Air Algérie a su s’adapter aux défis posés par la pandémie de Covid-19 en renforçant sa présence sur le marché français et en misant sur le potentiel de croissance du marché africain. Tout en maintenant sa tradition d’excellence en matière de service à bord, la compagnie a également revu sa politique de transport des bagages, passant d’un système basé sur le poids à un système basé sur le nombre de pièces.

Un nouveau chapitre s’ouvre pour Air Algérie sous la direction de Hamza Benhamouda. Avec une vision ambitieuse et des stratégies novatrices, la compagnie nationale se positionne pour une croissance durable et un retour au premier plan sur la scène internationale. Les défis sont nombreux, mais l’avenir semble prometteur pour cette institution emblématique de l’aviation algérienne.

Article précédentVente de l’OM : Révélations Choc et Suspense Renouvelé sur RMC
Article suivantMémoire en partage : les enjeux de la commission mixte Algéro-Française