Un crime passionnel, animé par la vengeance et la jalousie, voilà la piste vers laquelle ont été menés les éléments de la police judiciaire qui enquêtent actuellement sur l’atroce crime ayant secoué Alger mardi dernier et qui a coûté la vie à une femme et sa fille.

(article modifié le 19 octobre)

Le criminel présumé dans le meurtre d’une femme et de sa fille dans le quartier de Telemly, mardi dernier, n’est autre que la seconde épouse du mari de la victime. Selon des informations rapportées par le quotidien d’information arabophone Ennahar, les éléments de la police judiciaire sont parvenus, cinq jours après le début de l’enquête à élucider le crime atroce qui a secoué le quartier de Telemly sur les hauteurs d’Alger.

Le mari de la victime qui revenait de La Mecque après avoir effectué son pèlerinage avait épousé en premières noces une jeune femme qu’il avait de répudié avant son départ en Arabie Saoudite, a rapporté Ennahar. La seconde épouse qui se trouve actuellement arrêtée et inculpée pour le meurtre de la femme et de sa fille a déclaré avoir poignardé la victime et égorgé ses deux filles pour se venger du mari après sa répudiation. « Il a brûlé mon cœur, j’ai brûlé le sien en lui enlevant son épouse», a rapporté Ennahar.

Il est à rappelé que mardi dernier, le quartier calme de Telemly au centre d’Alger a été secoué par un effroyable drame. Les gens, sous le choc, n’arrivaient pas encore à réaliser qu’un crime aussi abject a pu être perpétré dans leur quartier.

D’après plusieurs témoignages rapportés par la presse nationale, une jeune femme et une petite fille âgée de 8 ans ont été froidement égorgées. Une autre petite fille, âgée de 2 ans, a été poignardée 6 fois. La rescapée s’est finalement éteinte à l’hôpital Mustapha Bacha jeudi matin.

Le crime a été découvert mardi par le grand-père vers 11h30 alors qu’il revenait de l’école, accompagné par le fils unique de la famille, âgé de six ans. Le témoin principal du drame a aussitôt alerté les secours qui, malheureusement, n’ont rien pu faire pour les deux premières victimes déjà mortes.

Le suspect numéro un, la seconde épouse du mari, devra répondre du chef d’inculpation d’« homicide volontaire avec préméditation ».

Article précédentDiscours haineux / des peines de trois ans de prison prononcées à Oran
Article suivant«Arabic Web Days» : ensemble pour le développement de la langue arabe sur Internet