Algérie: Anis Rahmani et Tahkout devant la justice le 28 août

0
Anis Rahmani
Advertisement

Algerie: Le 28 août, le PDG d’Al-Atheer Press Company, Mohamed MOKADEM, dit Anis Rahmani, est présenté, accompagné de l’homme d’affaires Mohieddine Tahkout, devant le Conseil judiciaire d’Alger.

Le dossier sera diffusé au niveau de la sixième chambre criminelle du Conseil judiciaire d’Alger, car Anis Rahmani sera inculpé de lourdes charges liées à l’utilisation de mauvaise foi des fonds de la société et du prêt de la société à responsabilité limitée, sachant qu’il est contraire à l’intérêt de la société, à des fins personnelles, transférer ou transférer un bien dans le but de dissimuler et de déguiser sa source autre que le projet, en utilisant les facilités accordées par l’activité professionnelle, en violation des règlements pris pour l’application de la loi sur les emprunts et la monnaie , abus d’influence pour obtenir un avantage indu, solliciter un avantage indu pour exécuter un travail ou s’abstenir de l’exécuter, obtenir des privilèges injustifiés en concluant un contrat de concession non transférable Bénéficier de l’autorité et de l’influence d’agents publics, fausse déclaration et inobservation les procédures stipulées ou les formalités requises, tandis que l’accusation de blanchiment d’argent contre l’homme d’affaires Mohieddine Tahkout a été prouvée contre lui.

Le Tribunal pénal national économique et financier de Sidi M’hamed avait prononcé la peine maximale contre le président-directeur général de la société Al-Atheer Press, Anis Rahmani, et l’homme d’affaires, Mohieddin Tahkout, où ils ont été condamnés à 10 ans de prison prison, avec confiscation de tous les biens mobiliers et immobiliers, avec un arrêt condamnant la société Al-Atheer à une amende de 32 millions de dinars, et obligeant Muhammad Mokaddam et Mohieddin Tahkot à verser au trésor public une somme de 10 millions de dinars chacun.

Le Procureur de la République près le Pôle Pénal Economique et Financier de Sidi M’hamed a également requis les peines maximales à l’encontre du Président Directeur Général de la société Al-Atheer, et homme d’affaires Mohieddin Tahkout, car il a requis une peine de 10 ans de prison assortie d’une amende de 3 millions de dinars, une amende et la confiscation de tous les biens immobiliers et soldes bancaires, et a exigé la signature d’une amende de 40 millions de dinars contre la société de presse « Al-Atheer ».

Article précédentOfficiellement: Enseignement de l’anglais dans les troisièmes année primaires uniquement
Article suivantEducation: inscription massive dans les écoles d’anglais