Education: inscription massive dans les écoles d’anglais

0
écoles d'anglais
Advertisement

Algerie: De nombreux établissements d’enseignement privés et associations caritatives ont commencé à programmer de manière proactive des cours intensifs d’enseignement de l’anglais pour les élèves des trois niveaux d’enseignement en général et les élèves du primaire en particulier, afin de les former à l’ABC et aux bases de la matière pour les nouveaux apprenants. Ceci en préparation de la prochaine rentrée scolaire 2022/2023, qui verra un saut qualitatif dans l’enseignement des langues étrangères dans notre pays.

Ces dernières semaines, de nombreuses écoles privées ont connu un afflux sans précédent de parents souhaitant inscrire leurs enfants à leur niveau pour recevoir des cours intensifs d’anglais malgré leur présence en vacances d’été, moyennant paiement d’une redevance, afin de se former et les préparer intellectuellement et mentalement à apprendre la matière qui y sera intégrée pour la première fois Une fois dans l’enseignement primaire, à partir de la troisième année comme première étape, en plus de la langue française, qui ne sera pas supprimée, à condition qu’elle sera généralisée à l’avenir pour inclure les sections de quatrième et de cinquième année.

À ce sujet, Boualem Amora, chef du Syndicat indépendant des travailleurs de l’éducation et de la formation, a expliqué  que de nombreux établissements d’enseignement privés, ainsi que des organisations caritatives privées actives dans les grandes villes, ont ouvert leurs portes aux parents à partir de la date de Le 1er août, pour fournir et afficher leurs multiples services récréatifs, y compris et même éducatifs, comme prendre des cours de langue anglaise pour différents niveaux d’enseignement en sollicitant l’aide de professeurs de la spécialité et de certains diplômés universitaires dans les domaines de l’anglais et de la traduction. et cognitives pour leurs enfants dans le domaine de l’enseignement des langues étrangères.

Dans le même contexte, le premier responsable du syndicat, qui est en charge du ministère de l’Éducation nationale, a appelé à la nécessité de mener à bien une étude approfondie avant d’entamer la mise en œuvre de la décision du président Tebboune de commencer à enseigner l’anglais au primaire. l’éducation dès l’entrée à l’école pour la prochaine rentrée scolaire, en attendant et sans se précipiter pour prendre de nouvelles mesures, afin d’éviter de retomber dans les erreurs des années passées.

Le responsable du syndicat « SATAV » s’est interrogé sur les méthodes d’enseignement de l’anglais, si les élèves étudieraient l’anglais pour l’utiliser dans la communication et ne parler qu’avec les autres, notamment lors de voyages à l’étranger, ou si nos enfants étudieraient « en anglais » , c’est-à-dire continuer à recevoir leurs cours lorsqu’ils sont passés à l’université dans des matières scientifiques en langue étrangère, comme c’est le cas dans les pays du Rwanda, de la Palestine, de l’Égypte et de divers pays du Moyen-Orient.

Notre intervenant a suggéré l’importance de recourir à l’emploi permanent des professeurs d’anglais et d’éviter les « emplois temporaires et fragiles » afin de faire aboutir le projet du Président sur le terrain, afin d’être motivés et capables d’accomplir les tâches qui leur sont confiées pour dans toute la mesure du possible d’une part et d’autre part pour réaliser leur enseignement propre et correct, avec l’importance de commencer son enseignement dès la première année comme c’est le cas dans les écoles privées, avec la mise à disposition d’un enseignant pour chaque école, en plus d’annuler le « système des favoris » ou de réduire la taille de certaines matières pour ne pas surcharger les apprenants, tout en travaillant à la conception de programmes et de curricula de manière réfléchie et sans précipitation, afin d’éviter de commettre des erreurs cognitives, scientifiques ou linguistiques.

Les directions de l’éducation des 58 Etats vont commencer à programmer des formations préalables à l’entrée à l’école pour les enseignants contractuels qui seront sélectionnés sur la base du décret exécutif n°07 du 28 avril 2011, relatif aux critères de sélection dans les concours sur la base du certificat d’emploi. dans les rangs de la fonction publique, et leur assignant la tâche d’enseigner la langue anglaise à l’école élémentaire de troisième année.

Article précédentAlgérie: Anis Rahmani et Tahkout devant la justice le 28 août
Article suivantCorona en Algérie : 112 nouveaux nouveaux cas ont été recensés