Algérie: Pas de paix avant la fin de l’occupation marocaine et israélienne

0
Armée nationale populaire
Advertisement

Algerie: Le magazine de l’Armée a confirmé que les déclarations du président de la République et du chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, concernant la possession de forces de dissuasion lui permettant de défendre la souveraineté nationale et l’unité populaire, ne sont pas de la pure rhétorique à consommer, mais plutôt une réalité du succès de notre armée sur la voie du développement.

L’ éditorial du mois d’août, intitulé « Notre armée est la source de notre fierté », affirmait que « les images claires présentées par l’armée sont avant tout un message de loyauté envers nos justes martyrs pour la défense de la patrie et de dévouement à le défendre en toute circonstance » et a conclu que « ce qui a été réalisé est le fruit de Le haut commandement de l’armée mise sur l’élément humain, en lui assurant une bonne formation à la hauteur de ce que sont parvenues les grandes écoles militaires du monde. ”

Le porte-parole de l’establishment militaire a déclaré que l’armée « a gagné le pari lors du défilé militaire à l’occasion des années soixante de l’indépendance », car elle « a senti le peuple algérien fier et fier » et « a ébloui la participation des invités et partisans de l’Algérie ». par des canaux internationaux qui ont transmis ses coordonnées », et l’establishment militaire a souligné que « l’Algérie est un pays de paix et fidèle à ses principes ».

 magazine de l'Armée

Le magazine a adressé la lettre aux membres de l’establishment militaire en disant : « Il incombe aux fils de notre armée de continuer sur la voie de l’accomplissement des valeurs de nos honorables ancêtres, en redoublant d’efforts, car l’Algérie appelle à plus de sacrifices. de tout le monde. »

Dans un commentaire, le magazine Army a passé en revue les messages derrière le défilé présenté par l’armée à l’occasion du soixantième anniversaire de l’indépendance et a déclaré : « L’un des messages les plus importants est l’harmonie complète entre les dirigeants politiques et militaires, sous l’autorité du Président de la République, le Commandant Suprême des Forces Armées et le Ministre de la Défense, et la confiance qu’il accorde à l’institution militaire, et à son leadership afin de pousser nos forces aux plus hauts niveaux de développement, de modernisation et de préparation.

Le discours  de la force de dissuasion n’est pas destiné à la consommation, mais plutôt un fait sur le développement militaire   

Le magazine a souligné que l’examen a montré « les capacités possédées par l’armée à tous les niveaux, en commençant par l’élément humain, en passant par l’armement et la possession de la technologie, jusqu’aux degrés de développement possibles, sous une direction qui a fait de l’efficacité et du salut le pilier de le développement de nos forces ».

Parmi les messages passés en revue par le magazine figure ce qu’il a appelé « la force de l’association, une armée – une nation, qui s’est traduite par la large présence publique, sous les acclamations du peuple – l’armée est vide ». la source.

Le commentaire s’est arrêté à la présence étrangère qui a participé dans les années soixante, comme c’est le cas avec les présidents palestinien et sahraoui, soulignant que « la présence des invités de l’Algérie porte plus d’une indication, dont la plus importante est peut-être que l’Algérie est un pays de la paix et fidèle à ses fermes principes et à sa défense des causes justes. Les présidents palestiniens Mahmoud Abbas et Ismail Haniyeh et la présence du président de la République arabe sahraouie se sont réunis pour rappeler à la communauté internationale que l’établissement de la paix passe inévitablement par leur l’autodétermination et la fin de l’occupation marocaine et israélienne.

Et le magazine poursuit : « L’Algérie, avec son armée, est une force de paix, et sa force militaire est exclusivement dirigée vers la défense de l’Algérie et la protection de ses frontières et de sa souveraineté, loin de toute provocation contre qui que ce soit, comme certains milieux connus pour leur hostilité à L’Algérie aime le commercialiser dans leur lecture malveillante .

Article précédentFinances: la BNA lance des produits de la finance islamique via une plateforme électronique
Article suivantAlgérie: Le retour de l’allocation touristique à 100 euros