ali ghediri

Algerie: Le général à la retraite et ancien candidat aux élections présidentielles annulées du 18 avril 2019 a adressé une lettre à l’opinion publique, dans laquelle il a clamé son innocence. « Je suis un détenu politique », a-t-il écrit.    

Relayée par l’un de ses avocats, en l’occurrence Hatem Barch, cette lettre adressée à l’opinion publique et non pas aux autorités explique que l’affaire Ali Ghediri est une affaire politique.

 « Ceux qui disent ‘il n’y a pas de détenus politiques en Algérie sont des menteurs. Mon cas est la meilleure preuve pouvant en attester. Mon incarcération est une décision politique qui n’a rien à avoir avec la justice », a expliqué Ghediri.

Le général à la retraite a soutenu l’idée selon laquelle le pouvoir a fait de lui un exemple pour les autres militaires. « Le système m’a emprisonné pour que je sois un exemple pour les autres militaires qui penseraient à faire comme moi ».

Poursuivi pour « participation à une entreprise de démoralisation de l’armée », Ali Ghediri a toujours rejeté cette accusation.