Amar Belani : Les tentatives du Maroc de lier le Polisario à d’autres groupes sont « des fantasmes et des mensonges »

0
Amar Belani, envoyé spécial pour le Sahara occidental et le Maghreb
Advertisement

Algérie: L’ambassadeur Amar Belani, l’envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et du Maghreb, a déploré les tentatives du Maroc de lier le Polisario au groupe libanais soutenu par l’Iran, le Hezbollah, et a déclaré qu’il s’agissait de pures illusions et de fausses allégations.

Dans une déclaration, Amar Belani a confirmé que le régime marocain dirigeait ses flèches vers l’Algérie, « tout ce qui a rétréci ses chemins au niveau international ».

Il a ajouté en détail : « Dans une tentative de diabolisation de l’Algérie au niveau international, le Makhzen marocain fait de son mieux pour commercialiser l’idée d’une alliance algéro-iranienne, et pour fabriquer une fausse relation entre le Hezbollah et le Front Polisario. ”

Il a poursuivi : « Tout ce qui est dit n’est en fait qu’un ensemble d’inductions imaginaires, basées sur une fausse affirmation, que le Maroc a tenté en vain de vendre lors de la conférence de la coalition internationale contre l’Etat islamique à Marrakech en mai dernier ».

Belani a souligné que « la nouvelle manœuvre marocaine adoptée par certains médias financés par le Makhzen, n’est qu’une campagne lancée par des porte-parole trompeurs et de propagande qui ne méritent pas l’attention ».

La prétendue carte du Maroc au Forum de Beyrouth..Belani révèle 5 faits

Le 21 mars 2022, les médias affiliés au système marocain du Makhzen ont recommencé à répandre la désinformation comme d’habitude, et ont cette fois choisi le Forum arabe pour le développement durable, qui s’est récemment tenu à Beyrouth, pour parler d’une fausse carte du Royaume qui comprend le terres désertiques occupées et qu’une délégation algérienne a protesté contre elle.

Selon ces médias, « la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (CESAO) a porté un coup dur à l’Algérie en adoptant la carte complète du Maroc lors des travaux du Forum arabe sur le développement durable, qui s’est tenu récemment à Beyrouth. « 

En réponse à ce qui a été publié, l’ambassadeur Ammar Belani, l’envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et du Maghreb, a déclaré que « les agents du gouvernement du Makhzen, qui avaient l’habitude d’écouter les autres à travers les oreilles de Pégase, ont inventé un fausse conjecture et relaté les détails d’une conversation entre une délégation algérienne et les représentants dudit comité qui n’étaient pas du tout présents.

Selon lui, « Pour nous, suivre le rythme de ces « Pinocchio » (les personnages fictifs) et répondre à leurs bêtises n’est pas proposé à l’origine, mais nous nous limiterons aux faits suivants qui ne nécessitent pas d’écoute clandestine ou de regarder par le trou de la serrure :

 Premièrement : l’organisation qu’ils mentionnent fait partie du système des Nations Unies, et la réunion tenue sous ses auspices se déroule conformément aux règles, procédures et normes des Nations Unies, et par conséquent, tout document ou carte non conforme aux normes internationales légitimité, de facto, sont automatiquement considérées comme nulles et non avenues.

Deuxièmement : Le séminaire susmentionné n’a, en aucune façon, endossé ou endossé aucune fausse carte du Maroc, avec des frontières qui relèvent des illusions du Makhzen.

Troisièmement : Quels que soient les gestes et les acrobaties du Maroc, la question du Sahara occidental est une question de décolonisation reconnue par les Nations unies et l’Union africaine, et cette région est classée comme région non indépendante, et le gouvernement du Makhzen ne pourra pas changer la réalité par des exercices de falsification ou de coloriage sur des cartes scolaires.

Quatrièmement : Le pitoyable, surtout dans ce cas qui indique la contradiction de la position marocaine, c’est de lire que la carte « approuvée », selon les mots des médias makhzen, est la « carte complète du Maroc » ou la carte de « intégration du Sahara », et c’est ce que cela signifie, au contraire, que les cartes reconnues par le droit international sont complètement différentes et que le Maroc cherche à « incorporer » quelque chose ou « compléter sa zone avec des terres qui ne lui appartiennent pas ». .”

Cinquièmement, il n’y a pas de moyen parfait d’expliquer cette suspicion au système des entrepôts, même parmi ses agents vendeurs d’illusions, simplement parce que lorsque nous défendons un droit légitime, je n’ai pas besoin d’inventer des histoires aussi fatiguées.

La carte officielle des Nations Unies du Sahara Occidental (lien vers le document sur le site de l’organisation)

Sahara occidental

Carte de la Ligue Arabe.. Amr Moussa termine le nouveau tour d’entrepôt

Le 27 décembre 2021, l’ancien secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a confirmé que la carte de la Ligue arabe, qui, selon le régime du Makhzen, inclut le territoire du Sahara occidental, est dépassée, n’a pas changé et est sans frontières entre les États membres et fait partie du lobby de l’organisation depuis des années.

Amr Moussa a déclaré, dans des déclarations aux médias, qu’il n’y a qu’une seule carte approuvée par la Ligue arabe concernant le monde arabe sans lignes ni frontières, et qu’il n’y a eu aucune modification ou changement sur celle-ci.

Selon Moussa, les positions de la Ligue arabe sont fermes sur cette question et ne changeront pas.

Pendant des jours, les médias marocains affiliés au système makhzen ont fait circuler de « fausses » informations selon lesquelles l’université aurait ordonné à l’université d’adopter une nouvelle carte, confirmant la subordination du Sahara occidental occupé à Rabat, même si les Nations unies le considèrent comme un territoire sujet à décolonisation .

Belani : C’est l’histoire de la nouvelle carte du Maroc

Pour sa part, l’envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Ammar Belani, a confirmé que la nouvelle carte, qui, selon le régime makhzen, inclut le territoire occupé du Sahara occidental, qui a été approuvée par le secrétariat de la Ligue arabe, est une « tromperie flagrante » et « une autre ruse » du Maroc.

Belani a déclaré à l’agence de presse algérienne, « les sources officielles marocaines poursuivent constamment leur projet trompeur flagrant et leur fausse propagande concernant la tenue du prochain sommet arabe qui sera organisé en mars prochain en Algérie. ) concernant une nouvelle carte présumée qui comprend le territoire occupé de l’Ouest Sahara, que le secrétariat de la Ligue arabe a récemment approuvé.

Il a ajouté que les médias marocains « trompés » par les autorités officielles de leur pays « sont tombés dans le piège d’un mensonge ouvert et facile à réfuter afin de dénoncer cette nouvelle supercherie ».

Dans ce contexte, Belani a expliqué que cette carte unifiée qui ne fait pas référence aux frontières des États membres « n’est pas une nouveauté et a toujours figuré sur le site officiel de la Ligue arabe », ajoutant que la carte elle-même, sans préciser la frontières des États membres, « a été approuvée à l’époque par l’Union du Maghreb arabe ».

Le diplomate a déclaré qu’après la protestation « vivement formulée » de la représentation algérienne suite à la publication « inacceptable » de l’Organisation des femmes arabes au Caire d’une carte qui inclut le Sahara occidental, « le secrétariat de la Ligue arabe a envoyé un mémorandum ordonnant à tous les organes sous la tutelle d’adopter la seule carte officielle reconnue par la Ligue des États arabes, qui est la compatibilité, c’est-à-dire celles qui ne font pas référence aux frontières des États membres.

Belani a déclaré que « l’affaire est une manœuvre trompeuse visant à sortir les vrais motifs de leur contexte, ce qui a poussé le secrétariat de la Ligue arabe à préparer ce mémorandum correctif afin d’en faire un événement fictif qui n’existe que dans l’esprit trompeur de ceux qui innovent dans l’art de la manipulation et de la tromperie. »

Article précédentEn détail: nouvelles lignes et vols supplémentaires pour Air Algérie
Article suivantWashington accepte que la Suède et la Finlande rejoignent l’OTAN