Le député indépendant et ancien président de l’APW de Ghardaïa, Brahim Boughali, a été élu, hier jeudi, à la tête de la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN).

Le médecin quinquagénaire a obtenu 295 voix contre 87 pour son rival, Ahmed Sadok, député MSP de Chlef, à l’issue de la première plénière de la 9e législature algérienne.

Il convient de souligner que les dernières éléctions législatives ont été marquées par un fort taux d’abstention. Sur les 24,4 millions d’inscrits sur le ficher électoral, seulement 5,6 millions ont voté dont plus d’un million de bulletins nuls et 4,6 millions de voix exprimées, avec un taux de participation national de 23%, selon les chiffres officiels.

Article précédentLa majorité des chômeurs dépassent les 24 mois pour trouver un emploi
Article suivantCovid-19 / campagne de vaccination dans 13 mosquées algéroises ce vendredi