education

Malgré son handicap (non-voyant), Ferkad Abdenour, a gagné le pari de décrocher son bac avec mention dans la filière littéraire (2009-2010).

Accompagné de son « inséparable » père, cet enfant unique a été honoré, avec ses pairs, par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, lundi à Alger à l’occasion d’une cérémonie organisée au palais du Peuple, en présence de hauts responsables de l’Etat.

La réussite de ce jeune homme de 20 ans, issu d’une famille humble, demeure un « défi » à tout point de vue mais aussi l’aboutissement d’un « combat de longue haleine et de tous les jours », pour reprendre ses propos.

Le jeune Abdenour, qui habite dans un village perché sur les hauteurs d’Akbou (Béjaïa), a été contraint tout au long de l’année de parcourir un trajet de 40 km (aller-retour) quotidiennement, pour se rendre du village Aït Mekedam au lycée Debbih-Cherif, situé au chef-lieu de la daïra d’Akbou.
« Qu’il vente ou qu’il neige, je n’ai jamais raté le moindre cours. J’étais persuadé que la réussite ne peut jamais se concrétiser sans sacrifice », raconte

Abdenour avec un air philosophique mais plein de sagesse.

« Les premiers temps, je me déplaçais par bus, mais comme c’est l’année du bac, mon père s’est sacrifié pour m’accompagner », ajoute Abdenour, le seul handicapé de son lycée.

« Les encouragements et la sympathie des gens du village et des élèves du lycée ont constitué une motivation extraordinaire pour moi, ce qui explique ma réussite », confie Abdenour, dont le rêve est de devenir interprète ou poursuivre les études à l’Ecole nationale d’administration.

Son père, Mahmoud, enseignant dans une école primaire, a surtout salué le « courage » de son fils et sa « ténacité à ne pas courber l’échine en dépit de son handicap ».

APS

Originally posted 2010-07-04 10:06:56.