réfugiés syriens

Selon le Président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) Bouzid Lazhari, l’Algérie a accueilli quelque 40 000 réfugiés syriens en assurant leur prise en charge dans divers domaines.

Prenant la parole à l’occasion de la cinquième édition du programme de l’Union européenne «Erasmus+ visant à soutenir des actions dans les domaines de l’enseignement, la formation, la jeunesse et le sport », le président de CNDH (organisme étatique) a annoncé la mise en place d’une institution qui se chargera de l’intégration des réfugiés dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Toujours selon la même source, ces réfugiés bénéficient d’un statut particulier et qu’en Algérie, l’État n’a jamais cessé d’œuvrer à protéger leurs droits.