Le sujet de l’épreuve de français distribué aux élèves de troisième année du CEM de la commune de Nezla à Touggourt a provoqué l’indignation des Algériens sur les réseaux sociaux. Celui-ci contenait un texte décrivant, en détail, l’assassinat de Djamel Bensmaïl l’été dernier à Larbaa Nath Irathen.

En réalité, l’histoire tragique de Djamel Bensmaïl a été intégrée dans les sujets de langues anglaise et française distribués aux élèves du cycle moyen un peu partout sur le territoire national. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont crié au scandale, tant les textes choisis parlaient explicitement de la façon ignoble avec laquelle a été tué le jeune artiste qui s’était rendu à Larbaa Nath Irathen pour aider à éteindre les incendies l’été dernier.

Ce sont les questions de compréhension du texte de l’examen de langue française qui ont le plus choqué les internautes. Celles-ci interrogeaient les écoliers sur « qui » est la victime, « où » a eu lieu le crime, « quand », « comment » et surtout « pourquoi ». Les internautes ont été furieux de constater que de tels contenus sont présentés aux élèves dans des sujets d’examen.