Cherté des viandes rouges : « Inacceptable », selon le ministre de l’Agriculture

0
Advertisement

Les prix des viandes rouges ont atteint des sommets, devenant, ainsi, inaccessible pour la majorité des Algériens. Pour le ministre de l’Agriculture, Abdelhafid Henni,cela est « inacceptable ».

Intervenant lors de la cérémonie de commémoration du 48e anniversaire de la fondation de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), le ministre a déclaré que le prix de la viande rouge « a connu une flambée des prix inacceptables » et que « les mesures nécessaires pour y remédier seront prises » par les services concernés de son département.

M. Hanni a fait référence à la dernière réunion à laquelle ont participé des acteurs et des professionnels de la filière, expliquant qu’un certain nombre de mesures ont été prises dans le cadre de sa réorganisation.

Dans le même ordre d’idée, il a rappelé que le lancement de l’opération de recensement du cheptel national à l’aide de technologie moderne, devrait permettre d’avoir une meilleure évaluation du cheptel, ainsi que sa localisation.     

Article précédentExportations hors hydrocarbures: le gouvernement prévoit d’attendre les sept milliards de dollars cette année
Article suivantViandes blanches: vers un plafonnement des prix