Le Dr Saïd Khaled a tenté de donner une explication à crise que connaît ces dernières semaines la bouteille d’oxygène. Il s’agit, selon lui, d’un problème de mauvaise gestion.  

Intervenant ce dimanche sur les ondes de la radio régionale de Sétif, président de l’union médicale algérienne (UMA), le Dr Khaled a expliqué que « la crise de l’oxygène est causée par une mauvaise distribution et même une mauvaise gestion, ainsi qu’une utilisation intensive de cette substance vitale en raison de la propagation du variant Delta ».

Toujours selon l’intervenant, « si l’État avait renforcé les mesures de précaution avant la propagation de la troisième vague, nous aurions évité cette situation compliquée, et nous déconseillons de faire fonctionner les climatiseurs à l’heure actuelle, car cela aide à propager et à pousser le virus dans l’air à 6 mètres», a-t-il indiqué.

Et de déplorer que « la situation dans laquelle nous vivons actuellement est due à l’inaction et à la négligence dans la mise en œuvre des mesures préventives de la part des citoyens ».

Pour parer à la situation de crise actuelle, il a réitéré son appel à l’instauration de l’État d’urgence sanitaire. Après son instauration, « tout le monde sera contraint de respecter des mesures strictes de précaution. Cela implique aussi une optimisation du fonctionnement des  établissements hospitaliers à tous niveaux ».

Article précédentLe roi du Maroc plaide pour la réouverture des frontières avec l’Algérie
Article suivantLe Kremlin-Bicêtre, une «petite Algérie» au cœur de Paris