Dans une instruction destinée au gouvernement et aux responsables d’entreprises économiques publiques et privées, le président Tebboune a mis en garde contre la passation de marchés  avec des entités étrangères sans «considération des intérêts économiques et stratégiques du pays».

L’instruction en question fait état de nombreux rapports parvenus à la présidence de la République et dans lesquels il a été relevé « de graves atteintes à la sécurité nationale par le fait d’entreprises économiques qui ont noué des relations contractuelles avec des entités étrangères », a indiqué le journal Le Jeune indépendant, qui dit être en possession d’une copie de cette instruction.

Les entreprises ciblées par la présidence de a République sont «Les compagnies d’assurances nationales la SAA et de la CAAR qui ont établi des contrats avec des entreprises d’origine marocaine ou encore celui de l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy dont la publicité est assurée par des sociétés proches de lobbies étrangers haineux vis-à-vis de l’Algérie», a indiqué la même source.

Ce qui est reproché à ces entreprises sont les «relations, engagées sans concertation se traduisent par la mise à leur disposition d’entités étrangères des données et d’informations sensibles qui peuvent porter atteinte aux intérêts vitaux du pays et sa sécurité».

Le chef de l’État a donc instruit les responsables concernés pour mettre fin à ce type de rapports dans un délai maximum de dix jours  il a également instruit le ministre des Finances d’interdire tout transfert à l’étranger de dividendes liés à ces contrats.

Article précédentInvestissement au Sahara occidental/ L’Arabie saoudite passe à l’action
Article suivantHadj / pas de pèlerinage pour les Algériens cette année