Une dizaine de médecins ont été fauchés par la Covid-19 ces dernières 48H. La troisième vague de l’épidémie menace sérieusement de mettre en péril le système de la santé.  

Les victimes tombées parmi les blouses blanches ces 48 dernières heures sont l’anesthésiste réanimateur, Mohamed Ben Tsale (Tlemcen), le pneumologue, Maarif Boutaleb, (El Bayadh), le spécialiste en médecine préventive, Hassan Lerabi (Aïn Dafla), le directeur de l’hôpital du 1er novembre, Maarif Boutaleb (Oran).

On dénombre également le décès du médecin et militant Mehdi Sanhaji (Oran). Ce dernier était âgé de 28ans. Le spécialiste en maladies infectieuses, le Dr Abdelhafid Saibi, (Ouargla) a connu le même sort après avoir lutté durant des jours contre la maladie.

On a également déploré le décès du Dr Mohamed Benaouali, chef de service de pédiatrie de l’hôpital de Tiaret. Ce dernier jouissait d’une grande estime de la part de ses collègues et des habitants de la région.

Le corps médical dans son intégralité vit actuellement des moments critiques. La sauvegarde du corps médical et la seule garantie de la continuité de ce service public. Ces derniers jours, les praticiens n’ont cessé d’appeler la population à la vaccination de masse et au respect des mesures barrières.

Article précédentQuand l’éducation va, tout va Par Aziz Benyahia
Article suivantAbdelmadjid Tebboune / « L’Algérie est prête à fournir son aide pour l’organisation d’un scrutin présidentiel en Libye »