Covid-19

Le nombre de personnes contaminées ces 24 dernières heures a connu une nette augmentation, ravivant les craintes d’un début d’une quatrième vague meurtrière, alors que la majorité des Algériens n’ont toujours pas été vaccinés.    

Le ministère de la Santé indique dans un communiqué l’enregistrement de 91 nouveaux cas de contamination à la Covid-19, ce jeudi, contre 79 cas hier. Le même bilant fait état de trois décès.

L’on note également l’admission de 14 nouveaux patients dans les services de réanimation à travers le territoire national.

Plusieurs intervenants, dont le ministre de la Santé lui-même, n’ont pas écarté la possibilité de l’apparition d’une quatrième vague de la maladie. Ce dernier avait exprimé ses craintes lors d’une récente déclaration en expliquant qu’une « quatrième vague pourrait survenir entre novembre et décembre » de l’année en cours et que le meilleur moyen pour y faire face c’est de se faire vacciner.

M. Benbouzid a également déploré le rythme lent du processus de vaccination et est allé jusqu’à le qualifier le nombre de personnes vaccinées de « moindre », sans pour autant fournir de statistique.

Le membre du comité de veille sanitaire le Pr Riyad Mahyaoui a, quant à lui, fourni un chiffre, dans d’un entretien accordé à nos confrères de TSA en indiquant que seulement 23% des personnes ciblées ont reçu leurs deux doses.

Il faut souligner que grande partie de la population séduite par toute sorte de théories du complot continue de bouder les vaccins contre la Covid-19.