Le directeur général de l’institut Pasteur Algérie, le Dr Fawzi Derrar a évoqué ce mercredi la possibilité de revenir aux mesures anti-Covid-19 pour freiner la dynamique haussière du nombre de contamination.

Intervenant ce sur les ondes de la radio nationale ce matin, le Dr Derrar a indiqué que le durcissement des mesures de confinement est l’une des options ayant été évoquées lors de la réunion d’évaluation de la situation pandémique présidée par le président de la République Abdelmadjid Tebboune hier.

« Lors de la réunion d’évaluation avec le président Tebboune, nous avons abordé la possibilité du durcissement des mesures de confinement sanitaire suite au relâchement et le non-respect des mesures préventives », a-t-il expliqué.

Le directeur de l’institut Pasteur a également exprimé ses craintes quant à l’apparition d’une troisième vague de l’épidémie, tout en mettant en exergue la complexité de la situation notamment avec l’apparition des variants britanique et nigérian du virus.

« La moitié les contaminations au variant britannique on été enregistrées au niveau de la capitale qui est donc un foyer épidémique concernant ce variant », a-t-il précisé.