Dans la vidéo… Rafik Wahid : « Belmadi a créé un environnement… J’appelle ça un gang. »

0
Rafik Wahid

Algérie Foot: Le journaliste Rafik Wahid, à travers ses déclarations à l’émission « Can Room » sur Al-Wataniya TV, a attaqué l’entraîneur de l’équipe nationale algérienne, Djamel Belmadi, après avoir porté de graves accusations contre l’ancien entraîneur des « verts », Amine Abdi.

Rafik Wahid a déclaré que l’électeur national, Jamal Belmadi, était le premier et le dernier décideur dans tout ce qui concernait le bataillon « Desert Warriors », soulignant qu’il nommait avec qui il voulait travailler.

Le journaliste algérien Wahid a ajouté que le président de la Fédération algérienne de football, charafeddine Amara, n’a pas réussi à s’imposer sur ses pouvoirs envers l’équipe nationale algérienne, et n’a pas pu affronter le pouvoir de décision qu’il tirait du soutien populaire et officiel.

À la lumière de son analyse du pouvoir de décision de l’électeur national, Rafik Wahid a déclaré que Belmadi avait choisi son entourage dans l’équipe nationale algérienne, et personne n’a pu lui parler, ni s’opposer à ses décisions, parmi lesquelles le nomination d’Abdi comme « manager » du bataillon « Verts ».

il a ajouté, dans le cadre de son discours sur les personnes actives dans les environs de l’équipe nationale algérienne, qui ont été imposées par Belmadi, disant qu’il appelle cela l’entourage du gang, qui contrôle actuellement la Fédération algérienne de football.

Rafik Wahid a poursuivi son attaque contre Djamel Belmadi, confirmant que celui qui se faisait appeler « managera » de l’équipe nationale algérienne, en référence à Amine Abdi, avait tiré illégalement le pouvoir de l’électeur national, puisque Khair El-Din Zetchi était président de la Fédération algérienne de football.

Le porte-parole a ajouté que celui qui se disait « manager » du bataillon des « Verts », s’était imposé dans l’équipe nationale algérienne dans l’illégalité, rappelant qu’il était un ami proche de Khair Din Zatchi.

Le journaliste Wahid a adressé beaucoup de reproches aux médias algériens, estimant que les médias algériens n’ont pas fait preuve de professionnalisme, et s’est soumis à Amin Al-Abdi, qui s’est attiré illégalement le pouvoir, selon les déclarations du journaliste du journal « Al-Khabar « .

Les déclarations de Rafik Wahid, pleines d’accusations « graves » contre le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, Jamal Belmadi, et Amine El-Abdi, sont intervenues quelques heures après la nomination de la Fédération algérienne de football, djahid zefzef, « Managera » à la  » bataillon des Verts.

La polémique existe toujours jusqu’à présent sur le fait qu’Amine Abdi ait quitté le poste de « manager » de l’équipe nationale algérienne, alors que plusieurs questions se posent quant à savoir si son départ était dû à sa démission ou à son limogeage.

dans une question sur la véracité de l’affaire lors de l’émission « Ehki Balloon » sur la chaîne Al-Bilad, le responsable des médias de l’équipe nationale , Saleh Bay Abboud, a maintenu l’affaire dans l’ambiguïté, lorsqu’il a révélé qu’il ne connaissait pas le véritable raison derrière cela, soulignant que les prochains jours révéleront la vérité.

Article précédentAlgérie: Une grave accusation a été portée contre le chef du RCD, Mohcine Belabbas
Article suivantL’Algérie réussit une initiative visant à expulser « Israël » de l’adhésion à l’Union africaine