blank

Avec l’aide de plusieurs intermédiaires, l’homme d’affaires et ancien président du forum des chefs d’entreprises, Ali Haddad, a tenté de revendre trois hôtels qu’il possède en Espagne.

Selon les informations rapportées par le journal EL Khabar, ces transactions ont été avortées in extremis grâce à l’action coordonnée des autorités algériennes et espagnoles liées par un accord de coopération dans le domaine judiciaire.

La même source a rappelé que « les biens d’Ali Haddad ont été classés par la justice algérienne dans la liste des biens saisis faisant l’objet de décisions judiciaires définitives ».

Toujours selon El Khabar, une enquête a été ouverte pour débusquer les parties ayant permis et facilité l’établissement d’une procuration depuis l’intérieure de la prison pour des personnes tirs chargées d’acter ces transactions.

Rappelons qu’Ali Haddad avait été arrêté au tout début du mouvement populaire en mars 2019, alors qu’il tentait de fuir vers la Tunisie. Condamné dans plusieurs affaires de corruption, il se trouve actuellement dans la prison de Tazoult à Batna.

Article précédentUnion Africaine / l‘adhésion d’Israël pourrait faire éclater l’organisation
Article suivantM’sila / les autorités usent d’un ton menaçant en s’adressant aux exploitants de puits non sécurisés