OPGI

Le directeur de l’office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de la wilaya de Tlemcen, située à plus de 500 à l’ouest de la capitale Alger, a été relevé de ses fonctions par le ministre de l’Habitat. Selon des sources locales, la décision a été prise le 04  décembre dernier.

Officiellement, la décision du ministre de l’Habitat est justifiée par le refus du DG de l’OPGI, Mohamed Metref, d’appliquer une décision de justice. Mais, selon des sources locales, l’affaire est plus grave que cela car des enquêtes ont été enclenchées par la police judiciaire contre des responsables de l’OPGI et parmi lesquels des cadres syndicaux.

Ces responsables sont soupçonnés de dilapidation de deniers publics.  Ils sont accusés également de dévaluation illégale d’appartements ou plutôt de villas appartenant à l’OPGI. En clair, « des habitations de 2 milliards de centimes ont été cédées à 450 millions de centimes », indique une source locale au fait de cette affaire sous couvert d’anonymat. Les cadres locaux de l’entreprise se demandent si le DG a agi seul ou s’il y a d’autres gros poissons qui risquent d’être inculpés dans cette affaire.

 

Originally posted 2014-09-15 09:22:31.