blank

Le nom de l’illustre révolutionnaire avait cité hier parmi ceux des personnalités désignées par le chef de l’État au tiers présidentiel. À peine quelques heurs plus tard, la moudjahida s’est fondu d’un communiqué dans lequel elle a expliqué les raisons qui l’ont poussé à décliner.

Selon le site Tariq News, Djamila Boupacha a exprimé ses remerciements pour la confiance placée en sa personne, mais a tenu à expliquer qu’elle n’a fait qu’accomplir son devoir envers la patrie durant la guerre de libération pour redevenir une simple citoyenne après l’Independence.

« Suite à une information qui a été diffusée aujourd’hui le 15 février 2022 au journal de 20h de la télévision algérienne, et qui porte sur l’annonce officielle de la liste du tiers présidentiel, dont mon nom figure parmi les personnalités choisies pour le poste de sénateur, je tiens à préciser que ma volonté et mon avis sur la question et j’ai décliné cette proposition qui m’a été faite par les instances officielles en les remerciant de la confiance qu’ils ont placé en moi.

Pour cela, je tiens à informer l’opinion publique, que Djamila Boupacha, ne fera pas partie du tiers présidentiel nommé. J’ai servi mon pays auprès de mes frères et sœurs en tant que Moudjahida et j’ai repris ma vie de citoyenne depuis et je tiens à le rester » indique un communiqué signé de son nom, publié sur les réseaux sociaux hier.

Article précédentCommerce / des produits destinés aux personnes souffrantes de troubles érectiles interdits de commercialisation
Article suivantAides humanitaires européennes / 18 millions d’euros pour l’Algérie, l’Égypte et la Libye en 2022