Le sélectionneur national Djamel Belmadi a déploré l’inexistence de terrain digne de ce nom en Algérie tout en attirant l’attention sur l’état de la pelouse du stade Tchaker qu’il n’a pas hésité à qualifier de dangereux.

Animant une conférence de presse ce mercredi à Alger, Belmadi qu’il a été scandalisé de voir l’état de la pelouse du stade Tchaker et surtout écœuré par les prétextes servis pour le justifier.

« Je suis de cet avis que c’est du sabotage et que ce n’est pas les conditions climatiques, ni ce fameux problème de champignon qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde », a-t-il lâché avant d’ajouter qu’ « au Qatar, les températures dépasser 60°, mais il n’y a jamais eu ce type de problème ».

Le coach des verts a poursuivi en disant qu’il se doit d’être un peu plus amer en assumant le fait qu’ « On aurait dû demander d’être délocalisé ». « Il n’y a pas de terrains en Algérie. Celui d’Oran a servi à faire un barbecue il n’y a pas longtemps et on n’irait pas jouer dans un terrain où l’on fait des barbecues », a-t-il déploré.

 

 

Article précédentInondations à M’Sila / le bilan fait état d’importants dégâts matériels
Article suivantFacebook devient le troisième site le plus visité au monde