Djamel Belmadi : Un Drame en Cachette, un Bras de Fer à la Lumière

0
Djamel Belmadi : Un Drame en Cachette, un Bras de Fer à la Lumière

Algérie Foot: Dans le tumulte de l’élimination de l’Algérie à la CAN 2023, une tempête frappe le monde du football algérien. Les annonces de la démission de Djamel Belmadi, entraîneur emblématique de l’équipe d’Algérie, semblent cacher une réalité plus complexe, éclipsant même la débâcle sur le terrain. Un jeu de coulisses s’installe, révélant un bras de fer financier et une gestion chaotique du football algérien par la Fédération.

Le Suspens de la Démission

Après la défaite face à la Mauritanie, les spéculations sur l’avenir de Djamel Belmadi étaient vives. Cependant, l’annonce de sa démission par l’agence officielle APS et le président de la Fédération algérienne de football, Walid Sadi, soulève des questions. Une démission annoncée à deux reprises, d’abord par l’agence, puis par le président de la FAF, mais qui, selon plusieurs sources, n’aurait pas été actée.

Le Bras de Fer Financier

La vérité émerge dans un bras de fer entre Belmadi et la FAF. Alors que Walid Sadi annonce une séparation amiable, des détails sordides transparaissent. Hafid Derradji de Bein Sports révèle que Belmadi refuse de signer une résiliation à l’amiable de son contrat avec une indemnité de trois mois de salaire, soit plus de 612 000 euros. Au lieu de cela, Belmadi réclame la totalité des mensualités jusqu’à la fin de son contrat en 2026, dépassant les 7 millions d’euros.

L’Ombre de la Gestion Fédérale

Ce bras de fer souligne les failles de la gestion fédérale. Les informations sur des contacts avec des entraîneurs étrangers, dont Hervé Renard, circulent, provoquant le mécontentement de Belmadi. Le président de la FAF garde le silence, laissant planer le doute sur les raisons de la débâcle et les circonstances du départ de l’emblématique sélectionneur.

Une Fédération en Crise

Cette affaire révèle une fois de plus la gestion chaotique du football algérien par la FAF. Après les échecs cuisants de 2022, Belmadi, loin d’être limogé, a été reconduit avec un nouveau contrat jusqu’en 2026. Cette décision controversée se révèle désormais être une bombe à retardement.

Quand le Football Vire au Drame

Le monde du football algérien est en ébullition. Ce drame, camouflé derrière des annonces hâtives, expose au grand jour les tensions internes et la gestion trouble de la FAF. Alors que les supporters digèrent l’élimination de la CAN, ils sont maintenant confrontés à un autre choc : la possible perte de leur entraîneur emblématique. La saga Belmadi met en lumière les dysfonctionnements d’une fédération en crise, compromettant l’avenir du football en Algérie.

Article précédentVerdict Historique de la CIJ sur Israël-Gaza : L’Algérie en Première Ligne contre l’Impunité
Article suivantAlgérie : La Révolution Silencieuse de l’Investissement – La Plateforme qui Défie la Bureaucratie