Eau/ Des factures plus salées en perspective

0
Advertisement

Le prix de l’eau va être revu à la hausse pour les ménages à consommation non modérée, les industriels ainsi que les professionnels du tourisme et autres commerçants. L’objectif étant de solliciter la bourse des personnes ciblées afin d’imposer une politique de rationalisation d’une ressource  stratégique.  

Les Algériens devront s’attendre à une augmentation du tarif de l’eau a prévenu, ce mardi, le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali lors de son passage sur les ondes de la radio nationale. Prônant une politique de ciblage, le responsable a expliqué que ce sont les ménages qui consomment le plus, les industriels et les professionnels du tourisme qui seront les plus touchés par cette nouvelle mesure.

Le ministre a ajouté que cette nouvelle tarification a été conçue de sorte à «épargner»  les quelque 18 millions d’Algériens qui ne consommant «pas plus  de 25 mètres m3 par trimestre». Pour les autres, le premier responsable du secteur prévoit une tarification majorée: «Il n’est pas juste que ceux qui consomment le moins payent le même prix que les industriels, le secteur du tourisme, les commerces consommant beaucoup d’eau, à l’exemple des limonaderies, des douches publiques et autres lieux de lavage de véhicules».

Justifiant le recours à cette politique, M. Ouali a expliqué que l’exploitation de cette ressource stratégique coûte plus cher que le tarif de vente. «Le coût d’exploitation de cette ressource, dont  le coût de revient est nettement supérieur au tarif de distribution, a entraîné un déficit de l’ordre de 10 milliards de dinars à l’Algérienne des eaux», a-t-il déploré, soulignant que sur les 3,6 milliards de m3 d’eau consommée annuellement en Algérie, 1,6 million de m3 fait l’objet de gaspillage et de branchements illicites.

Massi M.

 

Article précédentTunisie – Moncef Marzouki : Mister President
Article suivantAl-Jazeera censurée aux Etats-Unis ?