marche alger

Les femmes en marché ce lundi 8 mars à Alger, non pour fêter la journée de la femme, mais pour scander haut et fort les slogans du Hirak.

Elles étaient nombreuses ce lundi à marcher pour le changement radical à Alger. Les marcheuses du vendredi ont répondu à l’appel pour sortir pour réitérer les revendications du Hirak.

Des hommes jeunes et moins jeunes sont également descendus pour les soutenir. Malgré le dispositif sécuritaire, ils ont arpenté les rues de la capitale en scandant « djazair…horra…democratia », littéralement « Algérie…libre et démocratique », « doula madania…machy aaskaria », « pour un état civil, non militaire ».

Les manifestantes ont également signifié au ministre de la Justice Belkacem Zeghmati que son avant-projet de loi sur la déchéance de la nationalité est rejeté par la rue. « La déchéance de la nationalité ne nous fait pas peur, car nous somme nourris par le nationalisme ».