blank
Meeting du candidat d’extrême droite Eric Zemmour à Metz, en Lorraine, France 18 mars 2022. AGNES DHERBEYS / MYOP POUR « LE MONDE »

Le très controversé candidat aux élections présidentielles françaises, Éric Zemmour, a fait part de son intention de visiter l’Algérie dès l’été prochain dans le cas où il serait élu. « Je remettrais à plat nos relations et affirmerai notre position », a-t-il annoncé.

Animant un meeting en Moselle (Est de la France), le candidat de l’extrême droite a promis de visiter le Maghreb dans le cas où il est élu. « L’été de mon élection, je me rendrais au Maghreb en commençant par l’Algérie. J’entamerais une tournée pour remettre à plat nos relations et affirmer notre position », a-t-il annoncé.

Lors de ce meeting, Zemmour a laissé entendre que cette visite sera axée sur la question de la mémoire entre les deux pays, mais également sur la question de l’équilibre des relations entre Alger et Paris. « Le respect et pas la repentance de Macron, de Castaner et de Darmanin. Je veux une France forte qui s’assume et s’affirme à nouveau comme une puissance méditerranéenne », a-t-il dit.

Le candidat à la présidentielle Française a également laissé entre qu’il agirait autrement avec l’Algérie. «  Soixante ans après son indépendance, je traiterais l’Algérie en État mature, en pays comme les autres, considérant que de part et d’autre, nous sommes définitivement défaits du lien colonial. »

 

 

 

Article précédentBéjaïa / la wilaya secouée par une forte secousse tellurique
Article suivantCoups de gueule de Belmadi / « Des responsables ont révélé des détails du programme de préparation »