Un homme politique israélien, membre du comité central du Parti israélien des travailleurs a usé d’un langage menaçant en parlant du président Tebboune et de l’Algérie.

Dans un tweet publié hier, Meir Masri, universitaire et cadre du parti des travailleurs israéliens a écrit que « si Tebboune venait à attaquer le Maroc, il aurait à faire avec Israël, et Israël ne plaisante pas ».

Les propos de cet homme politique traduisent la nature du pacte scellé entre le Maroc et son allié Israël qui semble avoir promis au royaume une protection moyennant une reconnaissance de son existence et une normalisation des relations diplomatiques.

Article précédentAffrontements d’Ouargla/ Près de 1100 ressortissants africains placés dans des centres de rétention
Article suivantInternet.dz ou la virtuelle téléportation