Le président russe a annoncé, ce dimanche, la mise en alerte de la « force de dissuasion » en allusion à son arsenal nucléaire. Cette décision a été justifiée par le comportement de l’OTAN, jugé belliqueux par Moscou.   

« J’ordonne au ministre de la Défense et au chef d’état-major de mettre les forces de dissuasion de l’armée russe en régime spécial d’alerte au combat », a déclaré Vladimir Poutine lors d’une réunion avec ses chefs militaires retransmis à la télévision.

Il s’agit notamment de missiles, de bombardiers stratégiques, de sous-marins et de navires de surface. Sur le plan défensif, elles comprennent un bouclier antimissile, des systèmes de contrôle spatiaux, de défense antiaérienne et antisatellite.

Article précédentDécès d’Algériens sur le théâtre du conflit en Ukraine/ les autorités algériennes démentent
Article suivantAïmene Benabderrahmanr/ « L’Algérie a réussi à se hisser au top mondial dans le domaine du développement humain »