Eric Besson et les maroquins : l’intégration par les affaires…

    0

    On dit souvent que l’argent n’a pas d’odeur. Pour Éric Besson, le ministre français de l’identité nationale et de l’immigration, l’argent n’a pas d’origine ni de religion non plus.

    Natif du Maroc, Eric Besson a tenu à démontrer, le 16 décembre, lors d’un « dîner citoyen » organisé par ses soins à l’hôtel de Rethelin-Charolais à Paris, que l’intégration est possible en France… mais à condition que le portefeuille soit bien garni.

    Ainsi, étaient conviés à ce dîner d’affaires, des français nés au Maroc, des français d’origine marocaine et le gotha des marocains établis en France. Du beau monde, dans lequel Besson voit « l’exemple d’une intégration réussie »

    Parmi les convives, figuraient plusieurs représentants des institutions financières dont celui du CAC 40 : Zineb Abbad el Andaloussi de Rotchlid & Cie, Zakaria Joddar de Calyon, Samuel Pinto de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild, Dominique Mangin d’Ouince et Khalida Mouhaddb de Suez Environement, Asmane Aziz de Thalès, Hamed Baroudi de Thalès Alenia Space, Hassan Bouod de la Chambre de Commerce Marocaine à Marseille, Frédéric Elbar de Maghreb Consultig & Training, la conseillère des hommes d’Etats afrcians Patricia Balme, etc.

    Outre cette belle brochette de stars du business, qu’Éric Besson veut vendre comme le bon modèle d’intégration, le ministre de Sarkozy, qui selon certains journaux français fréquenterait une jeune étudiante tunisienne de 23 ans (un autre type d’intégration?), s’est félicité dernièrement du bilan de son ministère qui a réussi à expulser 29 000 sans papiers en 2009, dont des Afghans refoulés par charter dans leur pays en guerre. Il a fait un peu moins bien que son prédécesseur, Brice Hortefeux , qui lui en avait expédié 29.796 en 2008. Cynique.

    RAF avec Maghreb Confidentiel

    Article précédentQuand L’Algérie marche  sur les traces du Venezuela   Par Hassan Haddouche
    Article suivantL’image « pathétique » de Bouteflika choque les Algériens