Évasion de prisonniers terroristes en Mauritanie : les autorités lancent une chasse à l’homme

0
Évasion de prisonniers terroristes en Mauritanie : les autorités lancent une chasse à l'homme

Quatre suspects terroristes se sont évadés dimanche soir de la prison centrale de Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. L’opération a été meurtrière, coûtant la vie à deux membres des forces de sécurité.

Les autorités mauritaniennes ont immédiatement élaboré un plan pour les traquer, tandis que plusieurs missions et institutions diplomatiques ont renforcé leurs mesures de sécurité sur leur quartier général.

Le ministère mauritanien de l’Intérieur a confirmé dans un communiqué que les évadés sont Al-Salik Ould Cheikh et Mohamed Ould Ishbeh, tous deux condamnés à mort pour leur implication dans des attentats terroristes. Les deux autres, Muhammad Yaslam Muhammad Mahmoud Abdullah et Abdul Karim Abu Bakr Al-Siddiq, sont en attente de leur procès pour appartenance à une organisation terroriste.

Les évadés ont attaqué les gardiens de la prison, ce qui a entraîné un échange de tirs. Deux membres de la garde nationale ont été tués, tandis que deux autres ont été blessés. Le véhicule des suspects a été retrouvé dans le nord-est de Nouakchott, mais les fugitifs sont toujours en fuite.

Le ministère a déclaré que la Garde nationale a renforcé son contrôle sur la prison et a immédiatement commencé à traquer les évadés. Les citoyens sont appelés à fournir toute information pouvant contribuer à leur arrestation.

En raison de ces événements, le lycée français et l’école américaine de Nouakchott ont fermé leurs portes jusqu’à nouvel ordre. L’ambassade américaine a mis en garde ses citoyens et a considéré Nouakchott, en particulier le quartier de Dar al-Naim, comme une zone dangereuse.

La peine de mort n’est plus appliquée en Mauritanie depuis 1987, mais la menace terroriste reste présente dans le pays. Les autorités mauritaniennes ont récemment renforcé leur lutte contre le terrorisme, notamment en coopérant avec d’autres pays de la région.

Cette évasion de prison rappelle la nécessité de poursuivre et de renforcer les efforts pour prévenir et combattre le terrorisme en Mauritanie.

Article précédentAlgérie : Mesures anti-inflation en vue du Ramadan pour soulager les familles
Article suivantEmmanuel Macron et l’Algérie : complexe ou risque diplomatique ?