« Extradition et lutte contre le terrorisme » .. Un nouvel accord entre le Maroc et Israël

0
Israel Morocco
Advertisement

Israël et le Maroc ont convenu de renforcer les accords d’extradition et les efforts conjoints contre le crime et le terrorisme, lors de la visite de cinq jours du chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, à Rabat, selon les médias israéliens.

Le Times of Israel a cité des sources disant que le chef de la police israélienne avait conclu plusieurs accords avec le Maroc concernant la lutte contre le crime et le terrorisme, y compris l’échange d’informations et de technologies, en plus de l’extradition des contrevenants à la loi israélienne en fuite.

Elle a ajouté, citant le journal « Yediot Aharonot », que ces accords comprenaient des étapes qui ne figuraient pas dans les accords précédemment signés entre les deux pays, sans entrer dans plus de détails.

Le journal a indiqué que lors de sa visite, Shabtai a rencontré le chef des services de renseignement marocains, Abdellatif Hammouchi, et un certain nombre de hauts responsables de la police et de la sécurité. 

Un communiqué publié par la Direction générale israélienne de la sécurité nationale a déclaré que la visite de Shabtai vise à « échanger des compétences et des expériences dans divers domaines de la sécurité, en particulier dans les domaines de la lutte contre le terrorisme et diverses formes de criminalité transnationale organisée ».

La visite de Shabtai au Maroc est intervenue quelques semaines après la signature par les deux pays d’un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la justice, lors de la visite du ministre israélien de la Justice, Gideon Sa’ar, au Royaume, dans le cadre du renforcement du partenariat grandissant. entre les deux pays depuis la normalisation de leurs relations diplomatiques.

Le mémorandum, signé au nom de la partie marocaine par le ministre de la Justice, Abdellatif Wahbi, vise notamment à coopérer pour moderniser la justice et numériser les services judiciaires, ainsi que dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme.

Il prévoit également l’ouverture d’un dialogue entre les juridictions charia spécialisées dans les affaires familiales des deux pays. 

Le nombre de juifs marocains est estimé à environ trois mille personnes, et ils constituent la plus grande communauté juive d’Afrique du Nord, malgré l’importante immigration en Israël depuis 1948.

La signature de l’accord intervient dans un contexte où les deux pays intensifient leur coopération depuis la reprise de leurs relations diplomatiques fin 2020 dans le cadre d’un accord tripartite qui prévoyait également la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté de Rabat sur le Sahara occidental, qui est contestée avec le Front Polisario soutenu par l’Algérie.

Et le mois dernier, le chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, s’est rendu au Maroc, ce qui comprenait des pourparlers sur l’établissement de projets conjoints dans les industries de la défense et la coopération militaire et de renseignement.

Article précédentTunisie: Affrontements entre l’armée tunisienne et des groupes armés dans l’ouest du pays
Article suivantAir Algérie: La justice dit son mot sur le vol controversé Oran-Adrar