Fonction publique : l’augmentation de salaire sera perçue en mars

0
augmentation de salaire

Algérie: Les augmentations salariales dans la fonction publique entreront en vigueur à compter du mois de mars avec effet rétroactif à partir de janvier.

L’information a été confirmée par la directrice des Systèmes de paie à la Direction générale du budget, relevant du ministère des Finances, Nacera Moussaoui. La responsable a précisé que les augmentations salariales décidées par le président de la République dans la fonction publique entreront en vigueur à compter de mars prochain avec effet rétroactif à partir de janvier, touchant plus de 2,8 millions de fonctionnaires et de retraités.

Et d’ajouter qu’une enveloppe financière totale estimée à 681 milliards de dinars a été allouée à ces augmentations et s’est concrétisée en deux phases, expliquant que l’année fiscale 2023 s’est vu allouer une enveloppe financière estimée à 340,4 milliards de dinars, tandis qu’une enveloppe de 340,7 milliards dinars a été allouée pour l’exercice 2024.

S’agissant de l’allocation chômage, Mme Moussaoui a indiqué que le nombre de bénéficiaires de l’allocation chômage depuis sa création est resté stable et avoisine aujourd’hui 1,2 million de personnes.

À ce propos, elle a précisé qu’une enveloppe financière estimée à plus de 56 milliards de dinars a été allouée annuellement pour financer les augmentations prévues de l’allocation chômage, qui est passée à partir de janvier 2023 de 13 000 dinars à 15 000 dinars.

Augmentation de salaires, de retraites et de l’allocation chômage: les explications du ministre du Travail

Ce lundi, Youcef Chorfa, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale s’est exprimé sur les augmentations de salaires, de pensions de retraite et de l’allocation chômage qui entrent en vigueur ce mois de janvier 2023.

Lors d’une interview à la radio chaîne 3, M. Chorfa a déclaré que ces augmentations concerneront plus de 7,7 millions d’Algériens, y compris les fonctionnaires, les contractuels, et les personnes en chômage. Il a également indiqué que 90% des fonctionnaires bénéficieront de ces augmentations, tandis que les 10% restants sont des contractuels.

Depuis 2020, il y a eu quatre augmentations successives du salaire, y compris une augmentation du salaire minimum de 18.000 dinars à 20.000 dinars en 2020 et une exonération de l’IRG (Impôt sur le revenu global) pour les salaires de moins de 30.000 dinars en janvier 2021. En mars 2022, le barème de l’IRG a également été révisé pour l’ensemble des salaires et il y a eu une augmentation de 50 points indiciaires.

Le ministre a annoncé que pour 2023 et 2024, il y aura une augmentation des salaires de 150 points indiciaires qui touchera 2,8 millions de fonctionnaires et de contractuels, pour un coût total de 900 milliards de dinars. Cette décision a été ordonnée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour permettre aux citoyens de faire face à l’évolution du pouvoir d’achat.

Pour illustrer ces augmentations, M. Chorfa a donné des exemples concrets. Par exemple, un ouvrier professionnel de catégorie 1 bénéficiera pour les deux années d’une augmentation de 9.550 dinars et un travailleur qui touche actuellement 30.000 dinars verra son salaire augmenter de 33% à plus de 39.000 dinars sur les deux années. De même, un enseignant de l’Education nationale bénéficiera d’une augmentation de 13.450 dinars sur les deux années.

En conclusion, le ministre Chorfa a souligné l’importance de ces augmentations pour les Algériens, lesquelles s’ajoutent aux augmentations précédentes, représentant un total de 47 à 50%. Cette décision montre la volonté du gouvernement de soutenir les travailleurs et de garantir leur pouvoir d’achat.

Article précédentUn joueur expatrié abandonne le Maroc et préfère l’Algérie
Article suivantL’Espagne envoie un navire militaire à la frontière avec le Maroc pour surveiller les côtes de Melilla