Football: Amine Amoura est dans une situation difficile qui menace son avenir footballistique

0
Mohamed Amine Amoura
Advertisement

Algerie Foot: L’attaquant international algérien Mohamed Amine Amoura est confronté à un véritable dilemme dans son équipe suisse « lugano fc », qui dispute les éliminatoires de la Ligue Europa Conférence.

Les camarades de Mohamed Amine Amoura du club suisse « Lugano » affronteront le club Hapoel Beersheba de l’entité sioniste, dans le cadre du troisième tour des éliminatoires du concours européen.

Le match aller du troisième tour, entre le Suisse « Lugano » et son rival l’équipe sioniste Hapoel Be’er Al-Saber, doit avoir lieu le 4 août prochain en Suisse, et le match retour se jouera en les territoires palestiniens occupés le 11 du même mois.

De nombreux Algériens se sont interrogés sur la possibilité pour le joueur de l’équipe nationale algérienne Gomorrhe de participer avec son équipe suisse, aux affrontements avec l’équipe affiliée à l’entité sioniste occupante, ou s’il refuserait de les jouer, dans une position qui reflète son attachement aux positions algériennes rejetant tout ce qui est affilié à cette entité brutale.

Mohamed Amine Amoura sera dans une situation très difficile, car s’il refuse de jouer et que le club suisse « Lugano » ne comprend pas sa position, cela pourrait affecter sa position dans l’équipe lors de la prochaine saison de football.

L’attaquant du bataillon « Desert Warriors » doit persuader la direction et l’entraîneur de son club de ne pas affronter l’équipe sioniste, d’autant plus que cela l’exposera à une attaque féroce de la part de nombreux Algériens.

Amoura risque d’affronter ce que son compatriote Hichem Boudaoui a vécu il y a deux saisons, alors que certains lui ont demandé le retrait de la nationalité algérienne, après qu’il ait déménagé avec son club niçois pour affronter un club affilié à l’entité sioniste, pour la compétition de la Ligue européenne.

dans le cadre du refus d’affronter les joueurs professionnels algériens sur le continent européen, avec les clubs sionistes dans les compétitions européennes, le défenseur international algérien Ahmed Touba a récemment fait part de son refus de normaliser le sport.

Le joueur de l’équipe nationale algérienne a insisté pour ne pas se rendre avec ses compagnons d’Istanbul Basak Shahir dans la ville de Tel-Aviv pour affronter le club sioniste « Macabi Netanya », au deuxième tour des éliminatoires des éliminatoires de la Ligue de conférence européenne.

Touba a également refusé de jouer contre l’équipe sioniste, lors du match aller du même tour, disputé jeudi dernier en Turquie, et est resté confiné sur le banc pendant toutes les phases de cette confrontation, qui s’est soldée par le résultat d’un but pour le même, avant de s’imposer hier, vendredi, par deux buts à un.

Article précédentFootball: Paris Saint-Germain vise l’un des piliers les plus importants de l’équipe nationale algérienne
Article suivantL’ancien ministre des Affaires étrangères d’Espagne révèle les détails du « chantage marocain »