L’affaire de la fuite des sujets du Baccalauréat 2016, dans laquelle les principaux accusés, notamment l’ancien Directeur général de l’Office nationale des examens et concours (ONEC), ont été innocenté par le Tribunal de Sidi M’hamed, sera de nouveau rejugée.

Le procureur de la République a en effet introduit un pourvoi en cassation. Le dossier sera traité, ce 15 janvier, au niveau de la cours d’Alger.

Plusieurs sujets du Baccalauréat avaient fuité quelques heures avant le début des épreuves. Le ministère de l’Education nationale avait déposé plainte. Certains responsables avaient été aussitôt arrêtés. Parmi eux, le Directeur général de l’ONEC, Mohamed Amine Mebrek, deux inspecteurs de l’éducation de Béjaïa (K. Lakhdar) et Constantine (Y. Nadjib), ainsi qu’un employé de l’Office nommé A. Abdelmalek. Finalement, seul ce dernier avait été condamné à trois ans de prison ferme lors du verdict prononcé fin novembre, alors que les trois autres ont été acquittés. Le procureur, qui avait réclamé des peines d’emprisonnements pour les quatre de quatre à sept ans, a décidé alors d’introduire un pourvoi en cassation.

Notons que même innocenté, le DG de l’ONEC a été limogé début décembre. Plusieurs autres responsables de wilaya ont également été remerciés. En somme, seul l’agent administratif a été sanctionné (prison) dans un scandale qui avait ébranlé le secteur de l’éducation nationale.

Elyas Nour 

Originally posted 2017-01-01 11:21:19.

Article précédentVidéo. Médias/ Algerian Metal Community clashe El Bilad TV
Article suivantVidéo – Hommage à la jeune Amel, égorgée pour avoir refusé le diktat des terroristes