blank

S’exprimant sur la question de l’exportation du gaz algérien vers l’Espagne, l’ambassadeur d’Algérie en Italie Abdellkrim Touahria a affirmé que les autorités algériennes fermeraient les vannes sans hésitation si l’Espagne venait à enfreindre les derniers accords signés entre les deux pays.

« Si l’Espagne décide de revendre le gaz importé a l’Algérie a un autre pays, l’Algérie suspendra les approvisionnements », a-t-il déclaré, selon ce qu’a rapporté hier samedi l’agence de presse italienne Nova.

Et d’ajouter que « si l’Espagne venait à réexporter le gaz vers d’autres pays, l’Algérie serait contrainte de ne pas respecter ses engagements », a-t-il ajouté.

Le diplomate algérien a, par ailleurs, rappelé le changement brutal de la position de l’Espagne vis-à-vis de la question sahraouie, rappelons par là même que l’Algérie n’a « aucun problème avec le peuple espagnol ».

Article précédentAffaire Benhalima : le parquet requiert dix ans de prison
Article suivantReport de l’examen de l’affaire de Amira Bouraoui