Habitat précaire

La dix-neuvième opération de relogement des familles occupant des habitats précaires à Alger, a débuté hier. Elle concerne 3650 familles, dont la majorité (2501) sont issues du bidonville «Erramli», dans la commune de Gué de Constantine, le plus grand de la capitale.

Cette opération touche également 461 familles habitants «Bateau Cassé» à Bordj El Kiffan et 490 familles de «Prise d’eau» à Bourouba. Ces familles sont affectées vers deux sites; la Cité 1588 logements de Si Mustapha, à Boumerdès, et la Cité 3555 logements de Meftah, dans la wilaya de Blida.

Deux autres opérations sont encore programmées courant octobre. Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a déclaré hier, que plus de 8000 familles, occupants des habitations précaires, seront relogés durant ce mois.

Il faut rappeler que plus de 23 000 logements ont été distribués dans ce cadre là. La wilaya d’Alger avait recensée 72 000 familles habitants des bidonvilles. Le programme de résorption de l’habitat précaire comporte 84 000 logements, plus que le nombre de demandeurs, indique-t-on à chaque fois du côté de la wilaya. Le recensement remonte à 2007, avant qu’il ne soit actualisé en 2013.

Selon certaines informations, ceux qui ont occupé des habitations précaires après ce recensement ne bénéficieront pas de logements.

Elyas Nour 

Originally posted 2015-10-07 13:14:17.