El Khabar

Le ministère de la Communication se dirige-t-il sérieusement vers la fermeture imminente du journal El Khabar ? A entendre Nadjib Bitam, l’avocat du ministère de la Communication, l’hypothèse n’a rien de fantaisiste.

Selon l’avocat, qui s’est exprimé jeudi sur des chaînes de télévision privées, «El Khabar n’a plus de direction» et que «par conséquent», il « pourra ne pas sortir » dès demain vendredi. L’avocat indique que «l’huissier de justice va notifier à la direction du journal» que la publication «n’est pas dans la légalité». «Donc, le journal pourra ne pas sortir demain», a-t-il indiqué.

La déclaration est déroutante d’autant plus que la décision du tribunal de Bir-Mourad-Raïs, prononcée mercredi, ne fait qu’annuler la transaction conclue entre NessProd, filiale de Cévital et le journal El Khabar. Une décision qui implique simplement le retour à la situation initiale. Autrement dit, le groupe Cévital ne deviendra jamais actionnaire majoritaire et les propriétaires initiaux récupéreront leur bien. Mais jamais il n’a été question de fermeture, une option possible dans le seul cas où la société change de statuts.

Au sein de la rédaction d’El Khabar, c’est l’incompréhension qui règne pour l’heure !

Essaïd Wakli

Originally posted 2016-07-14 17:03:40.