Hafid Derradji: : C’est ainsi qu’Halilhodzic a évité le scénario du renvoi avant le Mondial avec l’Algérie

0
Halilhodzic
Advertisement

Algerie Foot: L’entraîneur bosniaque Vahid Halilhodzic n’a pas participé à la finale de la Coupe du monde, sauf avec l’équipe nationale algérienne lors du tournoi de 2014 au Brésil, bien qu’il ait réussi à qualifier toutes les équipes qu’il a entraînées pour la compétition de football la plus chère.

Il a été limogé de l’entraînement des équipes nationales de Côte d’Ivoire en 2010, du Japon en 2018 et du Maroc en 2022, après son succès à atteindre la Coupe du monde, mais sans avoir eu l’opportunité de jouer la compétition, sauf avec l’Algérie, dont l’équipe atteint le deuxième tour de la Coupe du monde 2014.

Ce qui est surprenant, c’est qu’Halilhodzic était proche du scénario du renvoi après sa qualification pour la finale de la Coupe du monde, même avec l’équipe nationale algérienne en 2014, selon ce qu’a révélé le journaliste sportif Hafid Derradji.

Hafid Derradji a écrit dans un article publié samedi :

Certains analystes estiment que les scénarios récurrents de renvoi de l’entraîneur Halilhodzic de l’entraînement des équipes avec lesquelles il s’est qualifié pour la finale de la Coupe du monde, signifient que le problème incombe à l’homme, en raison de ses mauvais traitements envers les stars de l’équipe nationale, selon l’estimation des officiels.

Il ajouta:

Le Bosnien n’a pas transigé avec l’engagement et la discipline, au point qu’il a été quasiment exposé au même scénario avec l’Algérie lorsqu’il s’est débarrassé de Karim Ziani, qui avait été la première star de l’équipe nationale algérienne en 2014.

Mais certains médiateurs sont intervenus et ont persuadé le président de la Fédération algérienne de l’époque (Mohamed Raourawa), de se tenir aux côtés de son entraîneur et de l’accompagner dans ses décisions, ce qu’il a même interpellé les médias et les fans de football en Algérie. Mais il a réussi à atteindre le deuxième tour de la Coupe du monde au Brésil.

Hafid Derradji s’interroge : Djamel Belmadi a-t-il joué un rôle dans le déclin de Raouraoua ?

Le 30 juin 2022, le journaliste Hafid Derradji interrogé dans un article sur le rôle du sélectionneur national Djamel Belmadi dans le retrait de Mohamed Raouraoua de la candidature à la présidence de la Fédération algérienne de football.

Draghi a écrit dans un article du journal Al-Quds Al-Arabi, que le retrait de Raouraoua a cédé la place à parler du « refus de Jamal Belmadi de travailler avec l’ancien président de la FAF, à l’instigation de Zachi ».

Derradji a déclaré : « Il est vrai que Raouraoua n’a pas annoncé ouvertement sa candidature, jusqu’à ce que nous parlions de son retrait. Mais tout porte à croire qu’il a l’intention de se présenter à la demande des membres de l’Assemblée générale, avant qu’il ne fasse machine arrière.

le journaliste de poursuivre : « En marge de la cérémonie d’ouverture des Jeux méditerranéens, Djamal Belmadi a démenti son opposition à tout candidat. Cependant, des doutes subsistaient quant à son ingérence indirecte dans la détermination du nom du prochain président de la Fédération algérienne, et s’opposant au retour de Mohamed Raouraoua.

D’autre part, le Comité des Nominations de la FAF a annoncé l’acceptation de deux candidatures à la Présidence Fédérale. Pour Djahid Zefzaf, l’actuel directeur général, et Abdelhakim Sarrar, l’ancien président de l’ES Sétif et de l’USM Alger.

Article précédentLa mort du journaliste italien et ami de la révolution algérienne Piero Angela
Article suivantFrance Football: Pour cette raison, Messi a été exclu de la liste des nominés pour le Ballon d’Or