Hupp Pharma refuse de reprendre ses produits : L’Adpha et le Snapo tirent une fois de plus la sonnette d’alarme

    0
    Hupp Pharma « refuse » de reprendre ses produits : L’Adpha et le Snapo tirent une fois de plus la sonnette d’alarme

    Un cri d’alarme retentit à nouveau dans le secteur pharmaceutique en Algérie, alors que l’association des distributeurs pharmaceutiques algériens (Adpha) et le syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) font face à un laboratoire récalcitrant. Les deux organisations ont lancé un appel urgent aux autorités compétentes pour contraindre Hupp Pharma à reprendre ses produits non conformes, mettant ainsi en danger la santé des citoyens.

    Une Situation Délicate qui Persiste

    Il s’agit de la deuxième alerte émise par l’Adpha et le Snapo, témoignant de la gravité de la situation. Plus d’un mois après leur première plainte, la problématique persiste, avec un fabricant, Hupp Pharma, qui refuse de rappeler ses produits, en dépit de la législation en vigueur qui l’y oblige. Cette situation délicate a des répercussions sur les établissements pharmaceutiques de distribution ainsi que sur des milliers de pharmaciens d’officine, qui se retrouvent pris au piège d’une situation qui met en péril la santé publique.

    L’Appel à l’Intervention des Autorités Compétentes

    Dans un communiqué conjoint, l’Adpha et le Snapo sollicitent l’intervention immédiate des autorités compétentes pour forcer le fabricant à reprendre ses produits non conformes. Ils rappellent que ces produits ont été dangereusement mis sur le marché, exposant ainsi la santé des citoyens à des risques inutiles. Les deux organisations considèrent le comportement de Hupp Pharma comme de l’insubordination envers l’autorité de l’État et de ses institutions.

    Conséquences pour la Santé Publique et l’Industrie Pharmaceutique

    Au-delà des conséquences immédiates, l’Adpha et le Snapo mettent en garde contre les risques que cette situation fait peser sur la santé publique. En laissant des milliers de boîtes de produits falsifiés et non conformes en circulation, le fabricant prend des risques inconsidérés avec la vie des citoyens. De plus, ce comportement risque de ternir l’image de l’industrie pharmaceutique nationale, mettant ainsi en péril la crédibilité et l’image d’une production nationale qui a été bâtie et soignée pendant des décennies.

    Un Précédent Inquiétant

    Il est important de noter qu’en août dernier, l’Agence Nationale des Produits Pharmaceutiques (ANPP) avait déjà émis un avertissement concernant Hupp Pharma. Suite à une décision ministérielle, l’ANPP avait demandé le retrait de tous les produits fabriqués par ce laboratoire, qualifié de « fermeture temporaire ». Le directeur général de l’ANPP avait explicitement demandé le rappel de tous les lots de produits pharmaceutiques fabriqués par Hupp Pharma.

    Un Appel Pressant pour la Santé Publique

    La réticence de Hupp Pharma à rappeler ses produits non conformes demeure un sujet de préoccupation majeur pour le secteur pharmaceutique en Algérie. L’Adpha et le Snapo lancent un appel pressant aux autorités compétentes pour intervenir rapidement et protéger la santé publique. Cette situation rappelle l’importance cruciale de la réglementation et de la conformité dans le secteur pharmaceutique, où la sécurité des citoyens doit toujours primer. Il est maintenant temps pour les autorités de prendre des mesures décisives pour résoudre ce problème et garantir la qualité et la sécurité des produits pharmaceutiques disponibles sur le marché algérien.

    Article précédentAppareils de chauffage : La vague de froid relance les ventes
    Article suivantCrise Libyenne : L’Ingérence Étrangère Prolonge la Souffrance du Peuple Libyen