La Cour suprême a cassé le verdict du mois de mars 2017, dans l’affaire du colonel Chouaib Oultach, condamné à mort pour avaloir assassiné l’ancien DGSN Ali Tounsi. L’affaire sera rejugée le 22 février prochain

Les pourvois en cassation du parquet général, de l’accusé et des parties civiles, ont abouti à la cassation du premier verdict, au mois de juillet dernier, et le renvoi de l’affaire devant la même juridiction, autrement composée le 22 février prochain, a rapporté EL Watan.

S’appuyant sur les informations fournies par ses sources, El Watan souligne qu’il ne faut pas s’attendre à de nouvelles révélations sur les circonstances de cet assassinat».

Le journal rappelle comment le procès avait été bouclé en deux jours sans que des témoins dont la présence a été demandée par la défense n’aient jamais été appelés à la barre.

En répondant aux questions du juge, Chouaib Oultach a toujours soutenu qu’il n’a pas tué Ali Tounsi, mais qu’il l’a seulement blessé au bras, parce que ce dernier l’avait menacé avec un coupe-papier. « C’est eux qu’ils l’ont achevé », disait-il.